Aujourd’hui nous allons faire un petit terrarium… on en voit partout, parfois à des prix exorbitants, alors pourquoi ne pas être un peu hygge, et se faire le sien, selon ses propres envies à moindre cout? Et puis, quand on fait les choses soi même, il y a toujours une petite satisfaction au bout, « c’est moi qui l’ait fait »
Avec ce système, fini les oublis d’arrosage, votre plante crée son propre micro-climat, et elle n’a plus du tout besoin de vous! Vous n’aurez qu’à l’aider à garder son équilibre, et l’admirer dans toute sa splendeur!

violette

Pour ce terrarium il vous faudra:

- un grand récipient en verre avec couvercle, ici c’est un bocal « Maisons du Monde », mais pourquoi ne pas utiliser une vieille jarre ou un grand pot avec couvercle? Attention, choisissez un pot dont l’ouverture est assez large pour que la/les plante/s puissent y passer facilement avec votre main.

- une belle plante: les plantes grasses sont idéales, des cactus (si vous n’avez pas peur de vous piquer lorsque vous les plantez à l’intérieur, particulièrement compliqué si l’ouverture est étroite).
Nous avons choisi une « violette africaine », Saint Paulia, qui est une plante assez résistante et facile à bouturer pour celles qui ont les mains vertes parmi vous!

- de l’hydroculture, c’est à dire les petites billes en terre-cuite qui permettent aux plantes de puiser en une réserve d’eau

- du terreau (choisissez un terreau adapté à la plante que vous avez choisi: succulent, plante d’intérieur ou cactus)

- de la mousse que vous pouvez trouver chez votre fleuriste, ou, mieux encore, sur le muret juste à coté de chez vous, gratuitement.

- facultatif: de la déco pour votre terrarium, dans notre cas des éclats de verre émoussés ramassés l’année dernière à la plage, des coquillages et pierres. Pas de bois, cela moisirait.

violette

1. Commencez par bien nettoyer le bocal, sans produits chimiques: le verre est poreux et pourrait garder des traces du produit, qui pourraient empoisonner votre plante plus tard.
Remplissez le fond de billes en terre-cuite, que vous aurez rincé au préalable, afin quelles soient propres et gorgées d’eau (en particulier si, comme nous, vous choisissez une violette africaine).

violette

2. ajoutez-y le terreau, tout en prévoyant une cavité au milieu, afin de bien pouvoir y planter votre plante

violette

3. Sortez la plante de son pot et dégagez délicatement les racines. Débarrassez-la le plus possible de l’ancienne terre, souvent déjà « usée » par la plante.

violette

4. Il est temps de mettre la plante dans le bocal. Allez-y très doucement, les feuilles peuvent casser si vous ne faites pas attention.

violette

5. Rajoutez de la terre si besoin est à l’aide d’une cuillère, couvrez avec la mousse par petit bout. Ceci permettra à la plante de rester humide et de créer son microclimat.

violette

6. Aplatissez à l’aide d’une cuillère ou d’une fourchette, ajoutez-y votre décoration, délicatement, sans blesser la plante.

violette

Pensez à vérifier de temps à autres que le taux d’humidité soit bon. Si la plante est exposée au soleil, la chaleur augmentera l’effet de serre à l’intérieur du bocal. Il faudra alors penser à aérer de temps en temps votre bocal. Tournez la plante régulièrement aussi, pour que toutes les faces aient droit au soleil. Elle vous le rendra milles fois, avec ses belles feuilles vigoureuses et ses fleurs!

violette


Si cela vous tente, nous vous montrerons bientôt comment bouturer les feuilles cassées des violettes africaines, c’est facile et ça réussit presque toujours, votre maison sera pleine de bébés plantes!

Merci pour votre fidélité et à très bientôt!